Le centre de ressources régional sur l'orientation, la formation et l'emploi en Provence-Alpes-Côte d'Azur état | région | partenaires sociaux

L'actualité

Résultats : 312
Médiation numérique : mutation des pratiques, transformation des métiers - INJEP
Le dernier numéro des « Cahiers de l’action » explore les liens entre l’éducation populaire et les mutations des pratiques de l’éducation populaire issues du numérique.
Comment le numérique bouscule-t-il les pratiques professionnelles des acteurs ? Qu’est-ce que cela modifie dans les postures d’animation ou de médiation ? Comment cela interroge-t-il les territoires d’intervention et les réseaux d’acteurs ? Quels nouveaux métiers émergent ? Pour quel rapport au public ? Autant de questions traitées dans cette édition des « Cahiers de l’action »

Ce numéro, coordonné par Emmanuel Porte, chargé d’études et de recherche à l’INJEP, propose d’étudier les interactions entre les pratiques d’éducation populaires et le développement de politiques publiques soutenant la médiation numérique. Ce faisant, il donne à voir la variété des défis que les acteurs tentent de relever et l’importance des dynamiques collectives. Il y est question d’espaces d’engagement et d’apprentissage autour du numérique (tiers-lieux, territoire numérique, espace public numérique, fablabs, bibliothèque…), mais aussi de pratiques éducatives augmentées d’expériences collectives et de nouveaux outils.

Cahiers de l`action : jeunesses, pratiques et territoires n°48 - Médiation numérique : mutations des pratiques, transformation des métiers
Organisation du travail et vulnérabilité au non-emploi :une étude empirique à partir de l’évaluation des compétences des adultes de l’OCDE/ Work Organisation and Workforce Vulnerability to Non-Employment: Evidence from OECD`s Survey on Adult Skills
Le Centre d`étude de l`Emploi vient de faire paraître une étude dans la collection "Document de travail" : Work Organisation and Workforce Vulnerability to Non-Employment: Evidence from OECD`s Survey on Adult Skills (PIAAC)

Bousculée par la crise et les mutations du tissu économique, la vie des organisations au sein des pays de l’OCDE a été marquée cette dernière décennie par des changements fréquents en lien avec les évolutions technologiques, tandis que se développaient aussi bien le non-emploi que les formes non conventionnelles d’emploi. Dans un tel environnement, la capacité des salariés à se maintenir en emploi ne dépend pas seulement de leurs caractéristiques individuelles. Les formes d’organisation du travail, dans lesquelles ils sont insérés et accumulent de l’expérience, jouent également un rôle fondamental. Or, la plupart des études concernant la vulnérabilité sur le marché du travail s’intéressent aux facteurs du côté de l’offre de travail plutôt qu’à ceux qui prennent leur source au sein des organisations. De l’autre côté, les études qui s’intéressent aux organisations du travail analysent les enjeux de productivité, d’innovation, de conditions de travail et de bien être des salariés, mais abordent rarement ceux liés aux transitions sur le marché du travail.

Ce document de travail examine la relation entre les formes d’organisation du travail et la vulnérabilité de la main-d’œuvre au non-emploi. La vulnérabilité au non-emploi est définie comme la probabilité d’effectuer une transition de l’emploi vers le non-emploi au cours d’une période d’un an. Il s’appuie sur les données des deux premières vagues de l’évaluation des compétences des adultes, pilotée par l’OCDE auprès de trente-trois de ses pays membres ou partenaires. En utilisant une classification ascendante hiérarchique, cinq formes d’organisation du travail sont identifiées en fonction des tâches effectuées par les salariés sur leur lieu de travail : apprentissage autonome, apprentissage contraint, indépendante, simple et taylorienne.

Une modélisation logistique multiniveaux est ensuite utilisée pour évaluer l’impact de ces formes d’organisation du travail sur la vulnérabilité des salariés au non-emploi. Les résultats montrent un impact significatif de l’organisation du travail sur la vulnérabilité au non-emploi, après avoir tenu compte d’un vaste ensemble de caractéristiques des emplois et des individus.
En particulier, les salariés dans des formes d’organisation à apprentissage autonome sont nettement moins vulnérables au non-emploi

Sont aussi identifiées les politiques et institutions du marché du travail pouvant influencer la probabilité d’effectuer une transition vers le non-emploi en lien avec les différentes formes d’organisation du travail. Les résultats suggèrent que les politiques actives, telles que la formation et l’incitation au maintien de l’emploi ou à la création d’emploi ou de start-up, amplifient l’effet protecteur des formes d’organisation à apprentissage autonome et indépendantes…

Document de travail, n° 195, décembre 2017
Un guichet unique pour la formation des saisonniers des Alpes du Sud
L’idée avait déjà été expérimentée voici près de dix ans, en 2008, dans les Hautes-Alpes. À quelques semaines de la nouvelle saison des stations de montagne, un nouveau dispositif d’accompagnement et de formation des saisonniers est mis en place dans les Hautes-Alpes et les Alpes-de-Haute-Provence, les deux départements alpins de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Son nom : Initiative Saisonniers
L’État et la Région Paca relancent ainsi dans les Alpes du Sud la formation des travailleurs saisonniers. C`est le Fongecif qui pilote désormais un guichet unique.
Consulter l`article du Centre Inffo
Guide pratique Formation numérique pour comprendre, repérer, agir face aux situations d`illettrisme : mettre en œuvre une action de formation
L’ANLCI, l’Agence Erasmus+ France Education- Formation et le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels ont choisi d’associer leurs compétences, leurs ressources et leurs moyens afin de proposer des programmes d’autoformation en ligne à tous les acteurs concernés par la prévention et la lutte contre l’illettrisme : personnel d’accueil, personnes en charge de l’orientation professionnelle, du conseil en évolution professionnelle, conseiller OPCA, OPACIF ou FONGECIF, acteurs de l’entreprise, DRH, représentants du personnel…
Un an après son lancement, près de 3000 personnes ont suivi la formation en ligne, gratuite et ouverte à tous.
Afin de renforcer les usages de la plateforme digitale par tous, l’ANLCI et l’Agence Erasmus+France Education - Formation ont décidé de développer un guide pour agir à destination de ceux qui souhaitent mettre en place des solutions contre l’illettrisme.
Ce guide qui vous est proposé est le fruit d’un travail collaboratif qui prend en compte les résultats d’une évaluation conduite au second trimestre 2017. Cette évaluation a mis en évidence des changements profonds dans les pratiques de ceux qui ont suivi la formation en ligne. Ont été associé aussi à ce travail des partenaires ayant déployés les contenus de formation proposés sur la plateforme numérique de l’ANLCI en prenant appui sur leurs bonnes pratiques.
Il est aujourd’hui mis à votre disposition pour vous accompagner dans l’utilisation de la plateforme. Il dresse le panorama des usages possibles des différents modules proposés en fonction de vos projets et de vos objectifs.
Une vidéo d`aide à l`évaluation de l`impact est disponible sur la plateforme Pénélope
Une vidéo d`aide à l`évaluation de l`impact réalisée par l`Agence nationale britannique est mise en ligne en version sous-titrée en français.
Celle-ci peut apporter des élèments permettant aux candidats de répondre au appel à proposition de la commission européenne.
Pour rappel l`appel à proposition sur l`axe "Education des adultes" et le guide du programme 2018 ont été publiés.
La date limite pour le dépôt des candidatures Partenariats est fixée au 21 mars 2018, 12h00, heure de Bruxelles.
Vous pouvez vous référer au résumé du guide du programme 2018 concernant les projets de partenariats disponible sur la plateforme Pénélope+.
Le formulaire de candidature pour les partenariats du secteur de l`enseignement supérieur KA203 sera disponible à partir du mois de février sous format PDF.

Dans l`attente de la mise en ligne du formulaire de candidature, vous trouverez ici , à titre indicatif, un modèle provisoire (version anglaise uniquement).
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur Préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur L'Europe s'engage en France Action co-financée par l'Union Européenne Erasmus