Le centre de ressources régional sur l'orientation, la formation et l'emploi en Provence-Alpes-Côte d'Azur état | région | partenaires sociaux

L'actualité

Résultats : 489
Accompagnement Intensif des Jeunes (AIJ)
L’accompagnement intensif des jeunes (AIJ) est un dispositif mis en place par Pôle emploi pour aider les jeunes à retrouver plus rapidement un emploi. Un conseiller Pôle emploi spécialisé utilise des méthodes d’accompagnement pour vous apprendre à mettre en avant vos points forts et vos atouts, pour vous enseigner les différentes techniques de recherche d’emploi, pour vous aider à comprendre les attentes des recruteurs ou encore pour élargir vos cibles professionnelles.

Deux types d’accompagnements sont proposés :
- en collectif sous forme de club
- en individuel.

Pour bénéficier de cet accompagnement, vous devez :
- être inscrit comme demandeur d’emploi,
- avoir moins de 30 ans,
- rencontrer des difficultés pour trouver/retrouver un emploi,
- être motivé, volontaire et disponible pour être accompagné de façon intensive dans ces démarches.

Contactez votre conseiller Pôle emploi qui vous indiquera, en fonction de votre profil et de votre situation, si l`accompagnement intensif est adapté à votre situation.

Pour en savoir plus sur le dispositif AIJ et être accompagné dans vos démarches, consultez le site de Pôle emploi

Source : economie.gouv.fr
Le délégué à la protection des données (DPO) : une fonction qui se développe, un métier qui se structure
En avril 2019 près de 11 000 délégués à la protection des données (DPO) étaient déclarés auprès de la CNIL. En avril 2020, ils sont plus de 21 000. Cette progression témoigne du développement grandissant de la fonction en France. Fort de ce constat, le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion a mobilisé l’AFPA au travers d’une étude pour préciser et promouvoir le métier de délégué à la protection des données.

Pour comprendre, plus en détails, l’évolution de ce métier, retrouvez les résultats de l’étude réalisée auprès de 1600 DPO avec un focus réalisé sur le positionnement et moyens du DPO dans les organisations.

Source : Ministère du Travail, de l`Emploi et de l`Insertion
Une nouvelle version de CERES est disponible depuis le 07 octobre
L’applicatif CERES centralise l’ensemble des processus métiers gérés par les différents acteurs de la politique du titre professionnel :
- gestion des agréments par les Direccte,
- création des membres de jury par les unités départementales,
- gestion des parcours VAE par les unités départementales,
- création de candidats, de sessions d’examen et commande des DTE par les centres agréés,
- validation des résultats et édition des diplômes et livrets de certification par les unités départementales.

Pour visualiser la LISTE DES EVOLUTIONS APPORTEES PAR LA VERSION 1.9.2, cliquer ICI

Source : Ministère du Travail, de l`Emploi et de l`Insertion
Plan de relance de l`apprentissage
Création d`une aide exceptionnelle au recrutement des apprentis, jusqu`au niveau master et pour toutes les entreprises

Aide financière de :
- 5 000 euros pour un apprenti de moins de 18 ans ;
- 8 000 euros pour un apprenti majeur ;
par contrat préparant à un diplôme jusqu’au master.

Pour les contrats signés à compter du 1er juillet 2020 et jusqu’au 28 février 2021, cette aide sera versée :
- aux entreprises de moins de 250 salariés sans condition ;
- et aux entreprises de plus 250 salariés à la condition qu’elles s’engagent à atteindre le seuil de contrats d’apprentissage ou de contrats de professionnalisation dans leur effectif en 2021, selon des modalités définies pas décret (faute de quoi il faudra rembourser les sommes perçues.)

! Avec cette mesure, pour les entreprises, le coût du recrutement d’un salarié en contrat d’apprentissage représente un faible reste à charge – voire quasi-nul – pour la 1e année de contrat !

À noter : à l’issue de la première année d’exécution du contrat, les entreprises éligibles à l’aide unique pourront bénéficier de cette aide jusqu’à la fin du contrat.

Prolongation à 6 mois du délai de signature d’un contrat d’apprentissage avec une entreprise
Pour les jeunes entrant en formation entre le 1er août et le 31 décembre 2020, un délai de 6 mois leur est accordé pour trouver une entreprise avec laquelle signer un contrat d’apprentissage.
Ils peuvent ainsi rester en centre de formation des apprentis (CFA), sans contrat, pendant 6 mois (contre 3 mois avant). Durant cette période, le CFA est financé pour assurer son accueil.

Autres mesures pour les organismes de formation et les apprentis
- La possibilité de financer pour les CFA l’achat de matériels numériques dans le cadre de l’aide au premier équipement ;
- Chaque jeune qui a fait un vœu sur Parcoursup ou Affelnet pour aller en apprentissage se verra offrir au moins une proposition d’apprentissage.

Source : travail-emploi.gouv.fr
Emploi des jeunes : Présentation du plan "1 jeune, 1 solution"
Faciliter l’entrée dans la vie professionnelle
- Une compensation de charge de 4 000 euros pour tout jeune recruté entre août 2020 et janvier 2021.
- Une aide exceptionnelle de 5 000 euros pour recruter un alternant de moins de 18 ans ( en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation) ou de 8 000 euros pour recruter un alternant de plus de 18 ans.
- 100 000 missions de service civique supplémentaires pour permettre à des jeunes de s’engager dans des associations.
- 2 000 emplois FONJEP en appui des associations pour se développer et se consolider.
- 1 000 jeunes seront recrutés dans des TPE et PME sur des métiers centrés autour de la transformation écologique des modèles économiques.
- 2 500 jeunes seront orientés vers des emplois dans le monde du sport dans le cadre de l’action de l’Agence nationale du sport.

Orienter et former 200 000 jeunes vers les secteurs et les métiers d’avenir
- 100 000 nouvelles formations qualifiantes ou pré-qualifiantes qui seront proposées aux jeunes sans qualification ou en échec dans l’enseignement supérieur.
- 16 000 formations dans le secteur du soin pour doubler les capacités de formation des aides-soignants, des infirmières et des auxiliaires de vie dans les 5 prochaines années.
- 35 000 formations numériques pour les jeunes non-qualifiés en 2020 et 2021.
- Des parcours individualisés pour 35 000 décrocheurs entre 16 et 18 ans d’ici fin 2021.
- 26 500 places supplémentaires pour poursuivre des formations en études supérieures, en CAP et BTS à la rentrée 2020.
- Doublement du nombre d’élèves bénéficiaires des cordées de la réussite et des parcours d’excellence.

Accompagner des jeunes éloignés de l’emploi en construisant 300 000 parcours d’insertion sur mesure
- 120 000 dispositifs supplémentaires d’insertion dans l’emploi : Parcours Emploi Compétences (PEC) et Contrat Initiative Emploi (CIE).
- Augmentation de 50% des places en Garantie jeunes pour atteindre 150 000 possibilités d’accompagnement.
- 80 000 Parcours Contractualisé d’Accompagnement vers l’Emploi et l’Autonomie (PACEA) supplémentaires.
- Doublement de l’Accompagnement Intensif Jeunes (AIJ) mis en place au sein de Pôle emploi.
- 3 000 places supplémentaires dans le dispositif SESAME : accompagnement sur mesure vers les métiers du sport et de l’animation.

! Consulter le dossier de presse complet !

Source : travail-emploi.gouv.fr
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur Préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur L'Europe s'engage en France Action co-financée par l'Union Européenne Erasmus