Le centre de ressources régional sur l'orientation, la formation et l'emploi en Provence-Alpes-Côte d'Azur état | région | partenaires sociaux

L'actualité

Résultats : 581
Pôle emploi et le SPE italien vont gérer le volet professionnel du "corps européen de solidarité"
À destination des jeunes entre 18 et 30 ans, ce nouveau dispositif doit permettre aux participants d’intégrer une action de volontariat, un stage, un apprentissage ou un emploi pour une période de 2 à 12 mois, dans un éventail varié d’activités (éducation, santé, intégration sociale, etc.). Les jeunes qui s’inscrivent ( en ligne ) doivent souscrire à la mission et à ses principes ; début juillet2017, la Commission fait valoir l’inscription de 32 000 jeunes. À l’issue de leur mission un "certificat du corps européen de solidarité" leur est remis.
De leur côté, les organisations participantes - ONG, société civile, autorités nationales, régionales et locales ou entreprises sociales - doivent adhérer à une charte, qui définit les droits et les responsabilités à tous les stades du projet. En fonction de leur domaine de compétence, elles sont autorisées et financées par l’un des huit programmes européens qui contribuent au corps. Depuis mars 2017, ces organisations ont accès à une base de données pour trouver employés, stagiaires et bénévoles.

Il existe deux types de corps, les missions professionnelles et les missions volontaires.
Pour les missions volontaires , une subvention doit couvrir les frais de subsistance tels que les frais de nourriture et de logement, l’argent de poche ainsi que les frais de voyage et d’assurance. Dans la plupart des cas, ces volontariats sont gérés via les agences nationales Erasmus +.
Quant aux missions professionnelles , elles concernent des emplois, des missions d’apprentissage ou des stages rémunérés. Les jeunes sont payés par les organisations, conformément aux législations en vigueur dans le pays où l’emploi est situé ; le corps participe via une subvention aux frais de déplacement.

la Commission annonce, dans un communiqué de presse le 10 juillet 2017 un financement d’environ 14 M€ par le programme pour l’emploi et l’innovation sociale (EaSI) et un objectif de 6 000 jeunes placés sur les deux projets - qui doivent se poursuivre jusqu’en mars 2019.

Le corps européen de solidarité est actuellement mis en œuvre au titre de huit programmes différents, chacun ayant sa propre base juridique, ses propres objectifs et son propre budget. La commission européenne est actuellement en train de travailler sur l`évolution juridique et financière de ce dispositif. Ainsi elle a publié en mai 2017, une proposition de règlement du Parlement et du Conseil européen

En savoir plus sur le corps européen de solidarité
Les Instituts français de recherche à l`étranger (IFRE), un outil de la diplomatie d`influence à mieux valoriser - Rapport du Sénat
Les vingt-sept Instituts français de recherche à l`étranger (IFRE), répartis dans le monde entier, constituent un réseau unique au monde, hérité de l`histoire diplomatique et scientifique de la France. Placés depuis 2007 sous la double tutelle du ministère de l`Europe et des affaires étrangères (MEAE) et du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), ils mènent des travaux de recherche en sciences humaines et sociales et participent activement à la vie intellectuelle de leurs pays d`accueil.
Le sénateur Richard Yung, rapporteur spécial des crédits de la mission « Action extérieure de l`État » a souhaité, dans le cadre d`un contrôle budgétaire, aller à la rencontre des chercheurs et des responsables administratifs qui font vivre ce réseau trop méconnu, en visitant plusieurs instituts, en auditionnant leurs tutelles à Paris et en adressant à chacun des vingt-sept directeurs un questionnaire commun.
Outils de la diplomatie d`influence de notre pays, vecteurs d`ouverture sur le monde pour la communauté scientifique française, les IFRE doivent aujourd`hui faire face à un certain nombre de défis pour jouer à plein ce double rôle, qui fait leur richesse mais peut être source de difficultés.
Dans son rapport, le sénateur dresse un état des lieux précis de la situation actuelle des IFRE et formule plusieurs propositions destinées à les doter d`une identité plus lisible, à renforcer leurs partenariats avec les institutions locales comme avec les universités et organismes de recherche français ou bien encore à mieux les associer à la prise de décision publique.
Vous pouvez consulter ce rapport sur le site du Sénat
Site internet des Instituts français de recherche à l`étranger
Quelles formations pour favoriser l`insertion professionnelle des jeunes ? Les pistes de l`Institut de l`entreprise - Publication de l’Institut de l’entreprise
L`Institut de l’entreprise a présenté, il y a quelques semaine, une note intitulée "un chemin de réussite pour chaque jeune" avec laquelle le think tank entend promouvoir des modalités de formation qui favorisent l’insertion professionnelle. Son objectif est de "faire connaître aux décideurs publics, aux acteurs de la formation, au monde enseignant, aux éducateurs, aux jeunes eux-mêmes et à leurs familles les dispositifs d’accompagnement et d’insertion professionnelle qui mènent à l’emploi, et d’en comprendre les facteurs de succès". La note pose les bases de ce que pourrait être un "parcours gagnant pour chaque jeune" et pose un certain nombre de "pistes d’actions" qui pourraient être développées pour parvenir sa mise en œuvre.
Université Côte d`Azur annonce des financements pour l`accueil de chercheurs internationaux travaillant sur le climat
L`Université Côte d`Azur a mis en ligne un site web destiné aux chercheurs internationaux de haut niveau qui souhaitent s’associer à elle pour travailler sur l’impact du réchauffement climatique. Pris sur la dotation idex , "les financements, sur quatre ans, iraient de 1 M€ pour les jeunes chercheurs à 1,5 M€ pour les chercheurs confirmés", écrit-elle dans un communiqué vendredi 16 juin 2017. L`Université Côte d’Azur, qui va s’engager "dans une procédure accélérée de sélection et d’accueil", est ainsi "la première université à s’associer" à l’appel lancé par le président de la République Emmanuel Macron aux chercheurs et aux étudiants étrangers souhaitant rejoindre la France pour participer à la transition écologique.
Site internet
Make our planet great again : "Campus France va gérer les candidatures en liaison avec le CNRS"
Campus France va se charger de la promotion du site `Make our planet great again` et répondre aux nombreuses questions posées. L’Agence gérera également les candidatures des étudiants et des chercheurs en liaison avec le CNRS. Source AEF - 26 juin 2017.
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur Préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur L'Europe s'engage en France Action co-financée par l'Union Européenne Erasmus