Se former en alternance

image d'une lycéenne pour imager l'orientation, infos Carif-Oref Provence - Alpes - Côte d'Azur

L’alternance permet de travailler et de suivre ses études en même temps, en signant selon son profil, soit un contrat d'apprentissage soit en contrat de professionnalisation. 

 

Contrat d’apprentissage

C’est la signature d’un contrat de travail de droit privé (entre 6 mois et 3 ans) avec un employeur du secteur privé ou avec un organisme public, en CDD ou en CDI. 

Ainsi, il permet de suivre une formation pratique avec un employeur et un enseignement théorique et initial en centre de formation pour apprentis (CFA), en présentiel ou à distance, en France ou dans un pays frontalier de la France.

Au sein de l’entreprise, un encadrement est assuré par un maître d’apprentissage ou un tuteur. 

Ce contrat vise un diplôme ou un titre professionnel enregistrés au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles). 

Consulter

 

C’est un contrat rémunéré. La rémunération varie selon l’âge et la progression dans le cycle de formation.  

Consulter la grille de rémunération

 

Public visé

Entre 16 et 29 ans révolus.

A partir de 15 ans si vous avez effectué votre scolarité du collège.

Certaines catégories de personnes bénéficient de dérogations (RQTH, créateurs d’entreprises, sportifs de haut niveau, détenus…)

 

Aides possibles

Des aides financières sont possibles (aides à l’embauche, aide au logement, financement pour le permis de conduire, aides de l’Agefiph et du FIPHFP, prime d’activité, abonnement préférentiel…). Elles varient selon le profil et le secteur. 

Consulter

 

Préparation à l’apprentissage

Préparer son orientation vers la voie professionnelle et l’apprentissage. 

 

Classe de troisième « prépa-métiers »

A l’issue de la 4e, il est possible de construire un projet professionnel en utilisant des techniques de recherche d'emploi (visites d'entreprises, interventions de professionnels...), tout en suivant les enseignements classiques. 

Consulter

 

Prépa-apprentissage

Un accompagnement (aide à la recherche d’entreprise, immersion…) est possible pour s’orienter ou se réorienter vers la voie de l’apprentissage, en CFA ou dans un organisme de formation. 

Consulter

 

Préparation opérationnelle à l’emploi (POE)

Les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier d’une formation pour acquérir des compétences exigées en vue d'occuper un emploi. Après cette formation, il est possible de signer un contrat d’apprentissage. 

Consulter

 

Tout savoir sur l'apprentissage

Vous souhaitez signer un contrat en alternance. Vous voulez vous informer sur ce contrat et préparer au mieux votre candidature. Le site infoapprentissage peut vous aider !

infoapprentissage.fr

 

Contrat de professionnalisation

Comme le contrat d’apprentissage, il s'agit aussi de la signature d’un contrat de travail de droit privé (entre 6 mois et 3 ans pour certains salariés) avec un employeur du secteur privé, en CDD ou en CDI. Les droits sont similaires à ceux du contrat d'apprentissage. 

Une formation pratique est suivie avec un employeur ainsi qu'un enseignement théorique et continue avec un centre de formation pour apprentis (CFA), en présentiel ou à distance, en France ou dans un pays frontalier de la France. 

Au sein de l’entreprise, un encadrement est assuré par un tuteur. 

A la différence du contrat d’apprentissage, ce contrat de professionnalisation favorise la réinsertion professionnelle. Il vise un diplôme ou un titre professionnel enregistrés au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) ou bien un CQP (Certification de qualification professionnelle).

Consulter

 

Le contrat est rémunéré. Cette rémunération varie selon l’âge et la progression dans le cycle de formation. Consultez la grille des rémunérations en contrat de professionnalisation. 

Consulter


Publics visés

Public « classique » :  entre 16 et 25 ans, ou plus de 26 ans demandeur d’emploi, bénéficiaire de minima sociaux ou signataire d’un contrat aidé.

Public « Nouvelle chance » :  entre 16 et 25 ans révolus et sans avoir validé un second cycle de l'enseignement secondaire (qualification équivalente au baccalauréat) ni être titulaire d'un diplôme de l'enseignement technologique ou professionnel. 


Aides possibles

Des aides financières (aide à l’embauche, aide au logement, aides de l’Agefiph et du FIPHFP, prime d’activité, abonnement préférentiel…) sont possibles. Elles varient selon le profil et le secteur. 

Consulter


Bon à savoir

Le travail temporaire

Le travail temporaire propose aussi des dispositifs de professionnalisation en alternance : le contrat d'insertion professionnelle intérimaire (Cipi), le contrat de développement professionnel intérimaire (CDPI) et le contrat de professionnalisation intérimaire.

La Pro-A

En savoir +